© 2019 Cabinet Vincent Lonca

Chirurgie dentaire 

 

Grâce à son équipement, à savoir un plateau technique, le chirurgien-dentiste traite les caries et autres abcès dentaires. En outre, ce dernier dévitalise et détartre les dents.

Aidé par des radiographies il intervient avec exactitude pour tailler ou reconstituer une dent. Il pose des prothèses dentaires totales ou partielles à savoir les bridges, les couronnes, les dents sur pivot.

Greffe de gencive

 

Si la récession de vos gencives est trop avancée, demandez à votre dentiste quels sont les traitements possibles. Il faudra peut-être envisager une greffe de gencive afin de recouvrir les racines exposées.

Une greffe gingivale peut être effectuée pour redonner une quantité suffisante de gencive autour des dents ou autour des racines de dents dénudées par le déchaussement.

 

Les professionnels de la santé dentaire qui sont qualifiés pour ce type de greffe sont les dentistes généralistes (pour les cas simples) et les parodontistes (pour les cas plus complexes).

Plusieurs techniques sont utilisées pour effectuer les greffes de gencive.

Elévation sinusale

 

  • Les sinus maxillaires sont des cavités situées au niveau de l’os de la mâchoire du haut. Avec la perte d’une molaire, le sinus a tendance à descendre dans l’espace laissé par la dent. La hauteur de l’os ne permet plus la mise en place d’un implant dentaire. Il est possible de procéder à une élévation du sinus en vue de la pose d’un implant (céramique ou titane). 

  • Une cavité est d’abord pratiquée dans l’os;

  • Le sinus est soigneusement élevé;

  • De fines particules d’os sont introduites dans la cavité pour remplir l’espace laissé par le sinus;

  • Une membrane est appliquée pour refermer l’accès;

  • La gencive est refermée avec de fines sutures;

  • Après un délai de guérison de quelques semaines, le niveau du sinus permet le positionnement des implants arrières.

L'extraction simple

L’extraction est le terme employé pour dire enlever une dent. On dit « simple » parce que l’acte de retirer la dent n’implique pas de modifier la gencive ou l’os sous-jacent à la dent à retirer.

Le dentiste évaluera la ou les dents à extraire selon plusieurs paramètres dont:

  • Leur position;

  • L’espace disponible pour les atteindre (ouverture de la bouche);

  • La santé des tissus et la présence d’infection au pourtour;

  • La présence de lésions carieuses sur les dents à traiter ou sur les dents adjacentes;

  • La présence de restaurations sur les dents à traiter ou sur les dents adjacentes;

  • La présence de fissures ou fractures sur les dents à traiter ou sur les dents adjacentes;

  • La présence de maladie de gencives (parodontales) au pourtour.

Le dentiste déterminera alors si ces dents peuvent être considérées comme étant des extractions « simples » ou « complexes ».

L'extraction complexe

  • On dit que l’extraction est « complexe » lorsque la procédure implique de modifier le tissu et l’os qui soutiennent la dent (par ex.: certaines interventions nécessitent de faire un lambeau, c’est-à-dire de couper de la gencive et de retirer de l’os afin de pouvoir enlever la dent).

Le dentiste évaluera la ou les dents à extraire selon plusieurs paramètres dont:

  • Leur position

  • L’espace disponible pour les atteindre (ouverture de la bouche);

  • La santé des tissus et la présence d’infection au pourtour;

  • La présence de lésions carieuses sur les dents à traiter ou sur les dents adjacentes;

  • La présence de restaurations sur les dents à traiter ou sur les dents adjacentes;

  • La présence de fissures ou fractures sur les dents à traiter ou sur les dents adjacentes;

  • La présence de maladie de gencives (parodontales) au pourtour.

Illustration de l'élévation sinusale